J’ai testé pour vous… Les Twin Touch Marker by Shin Han (+ les Neopiko)

****************

Pour les personnes qui avaient déjà lu mon article, je me permets de le ré-éditer. En effet, le vendeur officiel en France (Adam Montmartre) m’indique que les marqueurs ont été contrefaits… et je m’aperçois qu’effectivement, moi aussi j’été bernée puisque j’ai repris des photographies des contrefaçons pour faire mon article…..(Il devient impératif que je fasse mon propre studio photos miniature !)… Bien entendu, depuis, l’article a été rectifié et les photos sont désormais les bonnes.

 Attention donc de bien passer par les vendeurs officiels pour acheter les Twin Touch, à savoir :

http://www.touchtwinmarker.fr   et  http://www.shinhan.fr (ils vous renverront sur le Site web d’Adam Montmartre, seul habilité à les vendre pour la France, la Suisse et la Belgique).
*************

Bonjour,

Et oui, me revoici dans ma catégorie « test » pour une nouvelle marque de feutres à alcool… Bon nouvelle je ne sais pas exactement quand elle est sortie, mais en tout cas il s’agit d’une nouveauté pour moi et c’est la boutique Adam Montmartre qui m’a proposé cet essai et je l’en remercie !

unnamed
unnamed (1)

J’ai reçu 3 feutres en « warm grey » (gris chaud, références WG 2, WG5 et WG 9) et un feutre fluo (vert, référence F124) !

IMG_7848

Déjà je suis surprise par l’aspect vraiment professionnel de ces feutres. Je les trouve élégants avec leur ligne assez fine et le noir brillant… Ces feutres sont « rectangulaires » et de par ce fait, possède une excellente ergonomie. L’autre avantage de cette forme est que les feutres ne roulent pas sur la table de travail (si si c’est important !).

shinhan_touchtwin_2

La gamme se décline dans 168 couleurs dont des couleurs fluorescentes ! Et là, j’approuve ! Dans le scrap, la mode est aux couleurs « néons » (fluos quoi !) et c’est exctement ce qu’il manquait dans nos feutres à alcool !

La référence des couleurs ainsi que le nom est inscrit sur chaque capuchon ce qui est vraiment pratique quand on cherche une couleur spécifique (par comparaison, les feutre Graph’it n’indique que la référence, les Promarkers ont commencé à le faire  mais avec une simple étiquette qui peut se décoller rapidement, et les Copic Ciao ne portent aucune mention). Le capuchon reproduit également quasi à l’identique la couleur réelle et ça aussi, ce n’est pas négligeable !

Puisque je parle de capuchon, vous savez que je suis une allergique aux feutres qui s’ouvrent et se ferment mal… Là encore, je suis agréablement surprise par les Twin Touh… d’une part l’ouverture et la fermeture se font très facilement et d’autre part, il n’y a pas de « capsule » à l’intérieur du capuchon (oui cette fameux loge sur laquelle on abîme nos pointes de feutres lorsque qu’on referme trop rapidement !).

Après avoir parlé des caractéristiques de ces feutres, il est tout de même temps de passer à l’essai colorisation. La bonne prise en main du feutre et la pointe fine permettent d’aller coloriser les petits détails. Les différentes teintes se fondent parfaitement entre elles et l’encre ne « bave » pas… La deuxième pointe « broad » permet quant à elle de couvrir des surfaces plus grandes.

Voici deux « tests » réalisés avec mes feutres (nuances de gris + vert fluo). Vous pourrez constater que j’ai commencé par la fourrure du lapin  au niveau de la tête… cela se voit mais par la suite, le tir est rectifié rapidement je trouve. On peut voir encore certaines démarcations mais qui peuvent être rapidement corrigées avec  les nuances intermédiaires (oui j’ai travaillé avec plusieurs nuances d’écart à chaque fois, WG2, WG5 et WG9). Le vert fluo quant à lui ressort plutôt bien (ce qu’on attend de lui en fait !).

IMG

 Pour les adeptes de la fameuse « pointe pinceau », sachez que les Twin se déclinent également en version « brush » (les feutres sont de couleur blanche).

En ce qui concerne les consommables de ces stylos, bonne nouvelle puisque ceux-ci se recharge (vidéo ici) (et la recharge coûte beaucoup moins chère qu’avec les Copic). Les « pointes » peuvent également se renouveler sans avoir à racheter le stylo dans son intégralité !

touch_refills_1

Maintenant, parlons prix… le prix en France est de 3.90 euros le stylo ce qui reste dans la même gamme de prix que la gamme des Copic Ciao. Cependant, le coût de la recharge est à prendre en compte (compter 6.80 euros pour la recharge Twin et au moins 10 pour la recharge Copic). De la même façon, le feutre coûte plus cher à l’achat qu’un Promarker ou un Graph’it mais ces derniers ne sont pas rechargeables (donc vous serez obligés de racheter un stylo quand l’encre sera épuisée)… Et oui, parfois il ne faut pas hésiter à calculer sur le « long terme » pour savoir s’il est bon d’investir ou pas…

Mon avis final sur les Twin : je suis conquise… A voir sur le long terme si cela continue (oui j’étais conquise aussi sur les Copic Ciao, et à l’usage j’avoue que je suis revenue sur ma décision notamment pa rapport à la qualité des pointes et à la durée de vie d’un stylo !).

Et puisqu’on parle aussi de tests, la boutique Adam Montmartre m’a également fait parvenir deux feutres calibrés de la marque Deleter : les Neopiko Line 3 avec une pointe, tenez vous bien, de 0.05 mm pour l’un et 0.03 mm pour l’autre !

p_2135_130520143640_250

IMG_7828

Ces feutres sont des véritables petits bijoux et je peux vous garantir qu’on fait attention en refermant le capuchon tellement la pointe est fine…. En tant que scrappeuse, je m’en sers pour retoucher les petits détails de mes tamponnages ce qui est très pratique… De plus, l’encre est résistante aux feutres à alcool et à l’eau !

Ce feutre est aussi idéal pour une activité à la mode en ce moment, le zentangle ! D’ailleurs, cela m’a inspirée pour une de mes pages scrap dont je vous dévoile un aperçu (les vagues, pois et quadrillage sont réalisés avec ces feutres) :

let it snow 04_la bulle de fibul

let it snow 07_la bulle de fibul

Publicités